L’essuie-tout lavable, comment bien l’intégrer ?


L’essuie-tout en tissu est supposé équiper les cuisines « zéro déchet », mais est-il vraiment utile ? Tout le monde n’est pas d’accord sur le sujet et le débat à souvent lieu sur Facebook. Mais clairement cela dépend de vos habitudes. Cependant, il est évident que l’essuie-tout peut facilement être remplacé, voyons comment, pourquoi, etc..

Pourquoi bannir l’essuie-tout ?

On se sert de l’essuie-tout jetable, comme son nom l’indique, pour tout essuyer, puis le jeter. En gros, il ne sert que quelques secondes, puis il remplit nos poubelles. On en voit même qui erre seul dans la rue. Il n’est pas recyclable, cependant il est compostable. Si vous avez un composteur, vous pourrez donc le jeter dedans, en fonction de ce pour quoi vous l’aurez utilisé. Il est quand même important de garder à l’esprit que sa production nécessite des matières premières, son blanchiment des traitements chimiques, etc.. Sans parler du budget qu’il implique semaines après semaines, alors pourquoi ne pas simplement arrêter d’en acheter c’est le meilleur moyen pour ne plus en utiliser. De plus, il existe suffisamment d’alternatives pour ne plus en avoir besoin, mais pour cela d’abord il faut identifier vos utilisations.

Cibler vos utilisations pour mieux vous en passer

Très concrètement, l’essuie-tout lavable remplace l’essuie-tout jetable, donc, en théorie, on devrait l’utiliser de la même façon. Ciblez les tâches que vous lui incombez. Que ce soit pour absorber du liquide par exemple, lorsqu’un verre a été renversé, pour nettoyer une surface, pour s’essuyer les mains et la bouche, etc.. Une fois que vous avez repéré ce que vous en faites vous pouvez alors le remplacer. Pour un liquide renversé, l’utilisation d’une éponge est parfaitement adapté. Si vous ne voulez pas essuyer avec la même que vous utilisez pour la vaisselle, optez pour des éponges de couleurs différentes, vous pourrez ainsi les différencier. Les torchons sont très bien pour essuyer. Personnellement, j’ai quelques torchons moches que j’utilise selon mes besoins : pour essuyer quand j’ai lavé les vitres, ou une surface pour évitez les taches d’eau et les plus jolies servent à essuyer nos mains et la vaisselle. Pour les trucs cracra, comme la litière des petits animaux, une pelle à chat (évitez celle en plastique dans l’idéal), un carton comme le rouleau du papier toilette, etc..

Quand et comment utiliser l’essuie-tout lavable ?

Vous vous demandez peut être : alors pourquoi utiliser de l’essuie-tout lavable ? Au prix que ça coûte on a pas trop envie de les utiliser pour les taches cracra. Chez nous on en a quelques-uns, on les utilisent en guise de serviette de table. Avec les petits c’est quand même super pratique surtout grâce à la face éponge, que l’on a pas sur la serviette de table. On peut l’humidifier à la fin du repas comme on ferait avec un gant de toilette pour finir de nettoyer la bouche de petits bouts et s’essuyer avec durant tout le repas. Pourquoi pas en glisser un dans votre sac à main pour éviter d’utiliser les serviettes jetables. Pour les artistes, c’est un super absorbant, grâce au tissu éponge. Niveau entretien, rien de plus simple, vous n’avez qu’à le glisser dans votre machine à laver avec le reste de votre linge. Comme le séchage à l’air libre est plus écologique, ne vous embêtez pas et ajoutez-le à votre étendage.

Équipez-vous en essuie-tout lavable

Vous souhaitez franchir le cap et être totalement paré pour ne pas ressentir le manque causé par l’absence de l’essuie-tout jetable, pour les plus accros. Vous pouvez alors choisir d’en acheter à une créatrice (vous avez la possibilité de me passer commande via le formulaire de contact ou ma page Plop) ou encore de le réaliser vous-même, avec ce tuto. Il vous faut alors du tissu éponge, privilégiez-le foncé si ça vous plaît, ils sont moins salissant. Un tissu, évitez les matières qui se déforment ou s’étirent ce sera plus simple à coudre. On en trouve avec des boutons pressions. Personnellement je les préfère sans, mais ça c’est car je cherche toujours à faire simple donc je ne souhaite pas les rattacher les unes aux autres après le lavage. D’autres préfèrent pouvoir les ranger en rouleau, dans ce cas les boutons pressions sont indispensable. Je vous propose toutes les explications, très prochainement.

Essuie-tout lavable by Plop

Nous n’avons plus acheté de sopalin depuis 4 ans, mon mari redoutait son absence, mais on s’est finalement très vite habitué au point qu’on ne remarque même pas son absence. Les habitudes se transforment rapidement. Pour rédiger cette article, il m’a même fallu me concentrer pour en retrouvé les utilités. Et vous vous avez passer le cap ? Avec ou sans essuie-tout lavable ?

Partager :
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •